KUNG FU SHAOLIN

KUNG FU QUÉBEC

KUNG FU SHAOLIN

KUNG FU QUÉBEC

Venez faire un cours d'essai gratuit!

pascal_tremblay_kung_fu_shaolin-darken

DÉCOUVREZ VOTRE
INSTRUCTEUR

Pascal Tremblay

Pascal possède plus de 20 ans d’expérience en arts martiaux. Il débuta son parcours martial avec le Kung Fu Mizong Luohan, puis fut introduit au Kung Fu de Shaolin lors de multiples sessions d’entraînement intensives avec des moines pèlerins de passage au Québec. À leur contact, sa passion pour le Kung Fu rencontra son souci du détail puisque les formes classiques et les exigences esthétiques et physiques des moines de Shaolin sont très élevées. Shaolin s’imposa ainsi comme sa voie, et il s’y dédie depuis corps et âme. Cette décision le conduisit à parfaire son art en Chine à plus d’une reprise. En 2009, il solidifia son lien avec le Temple Shaolin en étant accepté comme disciple du Grand Maître Shi Yan Lu. Il se voit alors attribué le nom de disciple Shi Heng Guang qui signifie « Celui qui connaît beaucoup de choses ». En effet, sa persévérance à l’entraînement l’amène à maîtriser nombre de formes et d’armes traditionnelles de Shaolin; les moines sont d’ailleurs impressionnés par sa mémoire. Au-delà des classiques, on lui permet d’aborder quelques formes méconnues et rarement enseignées ainsi que le maniement d’armes qui ne sont habituellement pas transmis aux pratiquants. Il ressort de ce périple comme le troisième Québécois ayant le statut de disciple de Shaolin et représentant de Shaolin au Québec. Sous l’instruction de Shi Heng Guang, il vous sera possible d’apprendre, entre autres choses, les formes classiques les plus connues, qui vous permettraient par exemple d’aller en Chine et d’intégrer un groupe de pratiquants Chinois sans problèmes, telles que Xiao Hong Quan, Tong Bei Quan et Da Hong Quan. Vous apprendrez également des formes moins classiques, davantage orientées vers la démonstration. Les armes font également partie de l’enseignement traditionnel : bâton, lance, sabre, épée, chaîne, tri-bâton…

La méthode d’enseignement établit de solides fondations chez le pratiquant par l’apprentissage d’exercices fondamentaux (Ji ben gong) visant la préparation physique et mentale nécessaires à l’exécution des formes. Ces dernières augmentent en complexité technique au rythme des capacités que l’élève développe. Les formes se succèdent ainsi en ordre de difficulté et en fonction des éléments techniques profonds (Gong Fa) qu’elles renferment. Le pratiquant progressera selon sa maîtrise de l’enseignement essentiel de la forme qu’il travaille. Les armes étant enseignées selon la séquence traditionnelle, on débutera par le bâton. S’ensuivra les armes molles telle que la chaîne à neuf sections en simple ou double pour le pratiquant aguerri. L’enseignement de Shaolin est un enseignement complet, contrairement à la majorité des arts martiaux pratiqués en occident où l’on fragmente en multiples disciplines les pratiques des guerriers d’antan.

Ainsi vous serez familiarisés avec l’utilisation des armes corporelles pour la frappe, les clés et contrôles articulaires du Chin Na, les projections, ainsi que les enjeux spécifiques au combat. Le Kung Fu de Shaolin étant un art martial, les règles de pointage propre à la compétition et aux sports, qui introduisent des défauts et une fausse confiance en soi chez le pratiquant, sont absentes. Néanmoins, dans l’esprit du Bouddhisme Chan, c’est un art de paix et de compassion orienté autant vers l’efficacité que vers la grâce, la coordination, le respect des autres et de la tradition. Omituofo !